Du vendredi 15 au dimanche 17 novembre. Sur le stand de Contrebandes une parité quasi-parfaite, de la bande dessinée jeunesse et adulte – voire très adulte, des visages et des travaux connus, des découvertes. Et l’immense Willem. Et une fois sortis de la place d’Armes, le vernissage de l’exposition consacrée à Tom Tirabosco : samedi 16 à 19h rue Paul Lendrin.

Anne BARAOU

Scénariste pour François Ayroles ou David B., qui étaient là en 2018. Chassé croisé donc puisqu’elle les avait précédés, déjà sous le chapiteau en 2013. Avec Fanny Dalle-Rive, aussi présente cette année, elle a réalisé Une demi-douzaine d’elles et plus récemment, Cul nul (et non Cul nu, erreur d’appréciation courante) dont l’intégrale vient de sortir chez Cornélius.
Vendredi / Samedi / Dimanche matin

Charles BERBERIAN

Pour la première fois sur le stand de Contrebandes, chouette ! Souvenir d’un bœuf mémorable avec Fanny Michaëlis et Ludovic Debeurme. Très actif et protéiforme en 2019 : le scénario de Nathanaëlle, one-shot de science fiction pour Fred Beltran et Glénat, Quand tu viens me voir ? un récit autobiographique en Côte d’Azur (L’Association), et une évocation de l’architecte Charlotte Perriand (Arte éditions / Chène).
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche

Franck BIANCARELLI

Dessinateur des séries Galfalek et Le livre des destins (Soleil), aussi d’un épisode d’Infinity 8 avec Lewis Trondheim et Emmanuel Guibert (Rue de Sèvres). Depuis 2015, il met en images les scénarios du journaliste Denis Robert : Le circuit Mandelberg, Grand Est et tout récemment, Une erreur de parcours (Dargaud).
Samedi

Marine BLANDIN

Depuis sa première participation à la Fête du livre en 2011, année de la sortie de Fables nautiques (Delcourt), Marine n’a pas publié un grand nombre de livres mais chacun est une pépite d’ironie sensible : deux tomes de la Renarde (Casterman), et puis CO2 (Comme une orange), ou les folles aventures de plantes d’intérieures en pot.
Samedi

Vera BROSGOL

Autrice nord-américaine. A travaillé sur le story-board de Coraline (Henri Selick / Neil Gaiman, 2009). Rue de Sèvres édite en 2019 La vie hantée d’Anya (précédemment publié par Altercomics sour le titre Le fantôme d’Anya) et Un été d’enfer.
Vendredi / Samedi / Dimanche

Jean-Christophe CHAUZY

Plus de trente titres depuis la fin des années 80. Le goût du récit noir (avec des adaptations de Pierre Pelot, Thierry Jonquet ou Marc Villard) et de la science-fiction. Quatre ans après une première participation, revient sur le stand de Contrebandes pour célébrer la sortie du quatrième et dernier tome de sa série apocalyptique Le reste du monde.
Samedi / Dimanche

CY

Graphiste, blogueuse, décortique la réclame dans sa chaîne Pub-à-clic. A dessiné des strips pour le site madmoiZelle.com, compilés dans les deux tomes de Le vrai sexe dans la vraie vie (Lapin).
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche

Fanny DALLE-RIVE

Dessinatrice trop rare. Souvent partenaire d’Anne Baraou : Une demi-douzaine d’elles et Cul nul (voyez le l à la fin de nul), déjà cités plus haut.
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche

Florence DUPRÉ LA TOUR

Sa première visite date de 2007. Rien de figé chez Florence, qui explore sans cesse de nouvelles pistes graphiques. Prépare un récit aux résonances autobiographiques pour l’Association. En attendant, elle publie en 2019 le très ravageur Carnage, qui traite de la réception des images pornographiques (Mauvaise foi éditions).
Samedi / Dimanche

Aude PICAULT

Pratique en liberté le grand écart entre l’édition jeunesse (dernier titre paru chez Kaléidoscope : La souris qui voulait peindre) et la collection BD cul des Requins marteaux, pour qui elle vient de livrer Déesse, quelques années après sa fameuse et inaugurale Comtesse. Entre les deux, des chroniques douces amères éditées par Dargaud : L’air de rien et Idéal standard.
Vendredi après-midi / Samedi matin

Jen-Marc PONTIER

Familier de la librairie, Jean-Marc sort avec la romancière Rebecca Lighieri Que dire ? aux éditions les Enfants rouges. Remarque : Rebecca Lighieri, lauréate du prix livre Inter en 2019 sous son véritable patronyme, Emmanuelle Bayamak-Tam, est aussi présente sur le salon du livre.
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche

David PRUDHOMME

Fait toujours partie de ce cercle restreint d’auteurs ne publiant que des livres hautement recommandables. Depuis l’an passé, L’Association a réédité l’incunable Oisiveraie, tandis que Soleil (Noctambule) publiait un deuxième Herbier sauvage, recueil de témoignages très intimes construit par Fabien Vehlmann, qui avait confié les dessins du premier volume à Chloé Cruchaudet.
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche

Marine SPAAK

Blogueuse, elle vient de sortir chez First son premier livre consacré au sexisme ordinaire : Sea, sexisme & sun.
Samedi / Dimanche

Simon SPRUYT

Un artiste flamand au grand devenir, comme Brecht Evens ou Olivier Schrauwen. Révélé en France par les éditions Même pas mal (formidable Papa Zoglu), il vient de sortir chez Casterman la biographie d’un peintre fictif : Bouvaert.
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche

Tom TIRABOSCO

À l’honneur sur les murs de Contrebandes en ce mois de novembre, Tom vient de Suisse et est régulièrement publié par Futuropolis. Trait charbonneux aussi rond que ses histoires sont dramatiques, ancrées en marge d’une société en pleine déliquescence. Dernier ouvrage paru : Femme sauvage. Vernissage de son exposition d’originaux : samedi 16 à la fermeture du chapiteau.
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche matin

WILLEM

Comment présenter ce géant ? Dire sommairement qu’il contribua à L’Enragé de Siné et au Hara-Kiri hebdo de Cavanna et Choron, rebaptisé Charlie hebdo après la fameuse Une sur la mort du Général. Qu’il est le dernier survivant de la bande. Qu’il contribue à relever le niveau de Libé par ses dessins quotidiens. Que ses morsures sont toujours aussi saignantes, plus de cinquante ans après le début de sa carrière.
Vendredi après-midi / Samedi

Quentin ZUTTION

Quatre livres en deux ans : Appelez-moi Nathan chez Payot, Chromatopsie et Sous le lit chez Lapin. Enfin, une bande dessinée consacrée à « l’escrime thérapeutique », pour soigner la violence faite aux femmes : Touchées (Payot).
Vendredi après-midi / Samedi / Dimanche