L’auteure suédoise de passage à Toulon nous parle d’Au plus près, sa bande dessinée sortie en 2018 aux éditions Ça et là. Une proposition de l’Agence régionale du Livre dans le cadre du Prix littéraire de la région Sud. Mercredi 27 novembre à 18h30.

« Adapté d’un roman de la romancière norvégienne Monica Steinholm, Au plus près aborde le thème de l’homosexualité par l’histoire de deux jeunes norvégiens, Jens et Edor.

À 17 ans, Jens vient de comprendre qu’il était amoureux d’un ami d’enfance, Niklas. Jens choisit de révéler à ses parents qu’il est gay mais cette décision l’effraie et le plonge dans une grande confusion. Juste après avoir fait son coming out, il décide de quitter temporairement ses parents et de se rendre chez son oncle qui vit en couple avec un homme à Finnsnes, à une centaine de kilomètres de là. Jens y rencontre Edor, un jeune habitant des environs, qui a une petite amie, Beate. Edor aime se baigner nu et tester ses propres limites pour « savoir qu’il est vivant », comme il le dit. En passant du temps ensemble, les deux garçons se lient et Edor se rend progressivement compte que les sentiments qu’il ressent pour Jens sont les mêmes que ceux qu’il éprouvent pour Beate » (présentation éditeur).

Un récit tout en retenue et sobriété. Anneli Furmark dévoile avec pudeur l’histoire d’amour de ces grands adolescents enveloppés de l’attention douce des adultes, environnement favorable qui contribue à rendre cette bande dessinée si gracieuse.

sid_53-1

annelifurmark.com