Sur les murs de Contrebandes à partir du premier novembre, quelques planches originales issues du dernier ouvrage de Nicolas Dumontheuil. Vernissage en présence de l’artiste samedi 17 novembre, après la fermeture du chapiteau de la Fête du livre.

En 1997, il a obtenu « l’Alph-art du meilleur album » – on dirait aujourd’hui « fauve d’or » – au 24e festival d’Angoulême pour Qui a tué l’idiot ?
Nicolas Dumontheuil travaille à l’ancienne : grand format, couleurs directes, textes manuscrits. Couleurs vives de l’écoline et absence quasi-systématique de repentir : une espèce de perfection dans le geste à découvrir absolument.

Sur le stand de Contrebandes à l’occasion de la fête départementale du livre (16-17-18 novembre 2018).

L’ogre amoureux est édité par Futuropolis. Chronique express ici.

ogre3

ogre1