Pour une fois, évoquer le livre à travers le métier d’éditeur. Pas n’importe lequel : la maison 2024 (rien à voir avec le jeu vidéo à succès auquel vous jouez dans le bus et qui ne s’appelle d’ailleurs pas 2024) publie des ouvrages à images et des bandes dessinées hors normes. On découvrira son catalogue autour de quatre auteurs à l’occasion de la Fête départementale du Livre, le dernier week-end du mois de septembre, sur le stand de Contrebandes.

D’un côté les faiseurs de livres, de l’autre les éditeurs. Ce n’est pas le même métier. Les premiers emballent le produit comme un poisson, les seconds emballent le chaland.

L’éditeur évite le pré-formatage. Il élabore avec auteur et imprimeur un objet total. Si tu n’envisages pas l’édition comme de la création, change de métier.

La collection, en matière éditoriale, n’est qu’affaire de marketing. Elle installe et alimente la dépendance du collectionneur obsédé par l’alignement de ses albums dans la bibliothèque, comme s’il devait être l’aboutissement du processus.

Il n’y a pas de collection chez 2024. Tous les livres sont d’ampleur, de masse, de texture différentes. Ce n’est pas la hantise de l’ennui qui prévaut mais la volonté d’ajuster la forme idéale.

jim2.jpg Olivier Bron et Simon Liberman, diplômés des Arts Déco de Strasbourg, ont inauguré leur maison en 2010 par la publication d’un faux document sur les dinosaures, qui alternait texte et gravures en usant d’un ton docte et pédant, très second Empire.

Chaque sortie s’accompagne d’une brochure qui présente et augmente le livre. La toute première de ces lettres au lecteur annonçait : « nous éditerons trois à quatre livres par an. De beaux livres, fabriqués avec amour, au prix de larmes et de sueur. À ce rythme, nous aurons édité cinquante-six livres en 2024, année d’auto-destruction des éditions, de la Terre entière et du système de retraite par répartition ».

Au catalogue, des grands talents de la génération 2000/2010, Guillaume Chauchat, Donatien Mary, Léon Maret, Matthias Picard, Simon Roussin… Et un petit jeune nommé Gustave Doré. À part celui-ci, les autres patronymes ne vous disent peut-être pas grand-chose. Pourtant vous les avez peut-être déjà croisés, ailleurs, dans d’autres ouvrages, dans la presse nationale.

Les liseuses numériques peuvent bien envahir le monde, les éditions 2024 ne craignent rien. On continuera de se procurer les beaux livres pour leur ancrage dans le réel, parce qu’ils sont l’aboutissement de choix littéraires et artistiques éloignés de l’obsession du best-seller, parce qu’ils stimulent presque tous les sens. La vue, bien sûr, aussi le toucher et l’odorat par la qualité de la reliure et du papier, l’ouïe par le bruissement des pages. Quant à prétendre qu’il s’agit d’un problème de génération… En 2024, Simon et Olivier seront quadragénaires.

hv.jpg

Quatre ans après Les derniers dinosaures, leur catalogue ne compte que 13 livres. De l’aventure épique, des histoires humoristiques, du patrimoine, avec ou sans paroles, en 3D anaglyphe, en boucle sans fin, en noir et blanc, en sobriété calligraphique ou profusion de couleurs, en abécédaire, en bandes dessinées, pour adultes, pour enfants, pour tout le monde.

Tout est bon chez elles, il n’y a rien à jeter. Ajoutons que les éditions 2024 soignent aussi leurs expositions. Qui se souvient de la scénographie consacrée à Jim Curious, présentée aux Rencontres du 9ème Art d’Aix en Provence au printemps dernier, peut en témoigner.

Un seul bémol au final pour ouvrir de nouvelles perspectives : hey les gars, ça manque de filles votre histoire, là.

editions2024.com


Catalogue (en gras, les auteurs attendus à  la fête du livre) :

Les derniers dinosaures – Didier de Calan et Donatien Mary, 2010

Jean Pierre Vortex 1 et 2 – Sylvain-Moizie, 2011

Lemon Jefferson et la grande aventureSimon Roussin, 2011

Canne de fer et LuciferLéon Maret, 2012

Jim Curious, voyage au cœur de l’océan – Matthias Picard, 2012

Heartbreak valley – Simon Roussin, 2013

Il se passe des choses 1 et 2 – Guillaume Chauchat, 2013 et 2014

Des-agréments d’un Voyage d’agrément – Gustave Doré, 2013

Vu, lu ! – Collectif, 2014

Histoire de la Sainte Russie – Gustave Doré, 2014

Quasar contre Pulsar – Mathieu Lefèvre, Alexis Beauclair et Etienne Chaize, 2014